PS4 Gold : Une édition limitée qui sortira pendant l'E3 avec 1 To de stockage et surtout un prix américain de 249 $, soit 50 $ de moins que le tarif actuel de la machine!!! , Programme officiel des examens 2016-2017: BEPC du 29 juin au 4 juillet. , Programme officiel des examens 7e année 2016-2017: du 19 au 21 juin. ,

L’école de Coléah imprimerie dans un piteux état !

A quelques jours de l’ouverture des classes fixée au 4 octobre 2016, l’école primaire de Coléah Imprimerie dans la commune de Matam, est dans un état de dégradation très poussé, a constaté un reporter de jeunelitegn.com. Des toitures décoiffées, une partie du mur emportée par les grandes pluies, des eaux stagnantes dans des salles de classe, la cour de l’établissement en décrépitude à cause du passage des eaux de ruissellement,…voila l’état que présente aujourd’hui l’école primaire de Coléah imprimerie. Construite pendant la première république, cette école primaire de Coléah est la seule dans la localité. « Cette école est la première à être construite dans ce quartier mais il y a 20 ans elle n’a pas connu de rénovation, raison pour laquelle elle se trouve aujourd’hui dans cet état », déplore Mme Yarie Barry, la cheffe de quartier de Coléah. Et de poursuivre : « En tant que cheffe de quartier, j’ai mené plusieurs fois des démarches auprès du ministère de tutelle pour qu’un fond soit débloqué pour sa rénovation mais hélas… difficile de poursuivre ». Malgré son état piteux qui s’est aggravé à cause des dernières grandes pluies, l’école a réalisé de bons résultats au compte de l’année scolaire 2015-2016. Avec ses 600 à 700 élèves, l’établissement a enregistré un taux d’admission de 70% selon le Directeur des études. « Cependant, présage-t-il, l’état actuel de l’école risque de nous faire perdre nos élèves. A ce jour, de nombreux parents d’élèves sont venus retirer leurs enfants pour aller les inscrire ailleurs ». Si rien n’est fait pour y améliorer les conditions d’étude, il est fort probable qu’il n’y ait pas de reprise des cours à la fin des grandes vacances scolaires. Kadiatou Kouboura BALDE jeunelitegn.com