Kindia: Malgré la menace du Gouvernement, les enseignants ont boudé les classes ce lundi.

0
0

La plupart des écoles de kindia sont restées fermées ce lundi 19 février 2018 suite à l’appel au maintient de la grève lancé par Aboubacar Soumah, le secrétaire général de la faction dissidente du Syndicat libre des enseignants chercheurs de Guinée (SLECG).

Le secrétaire général du SLECG de Kindia, Oumar Tounkara a félicité les enseignants et les a encouragé à poursuivre la grève jusqu’à la satisfaction totale de leurs revendications. Cette deuxième semaine de la grève intervient après la menace du Gouvernement de suspender à partir de ce mois de février, le salaire des grévistes.

L’inquiétude est grande chez les parents d’élèves qui exhortent le gouvernement à négocier avec les meneurs de cette grève pour une sortie de crise.

“L’école a une grande importance dans la société”, a déclaré un parent d’élève, préoccupé par l’avenir de ses enfants.

“J’ai un sentiment de regret en voyant nos enfants à la maison. Ils ne vont pas à l’école. Ils sont presque en train de perdre l’année scolaire. Les autorités n’ont aucun souci par rapport à cette situation. Ils ont leurs enfants à l’étranger et nous, nous souffrons”, a déploré Mohamed Touré, un autre parent d’élèves.

Depuis le début de ce débrayage, le directeur préfectoral de l’éducation de kindia, Ousmane Aissata 1 Camara s’est refusé à tout commentaire.

 

Ibrahima sory Traoré

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here