Le siège de la Direction Préfectorale de l’Education de Kissidougou a connu une réfection qui a changé le visage des lieux. Ce bâtiment présentait auparavant un mur délabré avec un semble de couche de peinture. Pour parler des travaux réalisés sur le site, le correspondant local de Guineematin.com est allé à la rencontre de la directrice préfectorale de l’éducation de Kissidougou, Mme Bamba Condé.

Pour la directrice, la réfection du siège de la DPE vise à donner une bonne image aux locaux et à favoriser un bon cadre de travail

Guineematin.com : depuis l’ouverture des classes, nous constatons un changement au niveau de la DPE qui vient de faire sa toilette. Pouvez-vous nous en parler ?

Madame Bamba Condé : merci Monsieur. Pour ce changement de visage des locaux de la DPE, la raison est simple. C’est que pour nous, il faut un meilleur cadre de vie pour l’éducation et surtout pour valoriser l’enseignant. L’éducation est un secteur important dans la vie de la nation et je dirai même que c’est le phare du développement par ce qu’a tous les niveaux l’éducation est la base. Aucune nation ne peut se développer tant qu’elle ne donne pas la valeur à l’éducation  sur le plan social, économique, politique et même culturel.

Guineematin.com : cela veut-il dire que l’éducation est un secteur névralgique ?

Madame Bamba Condé : effectivement, l’éducation est le dénominateur commun pour toute connaissance donc elle mérite vraiment un entretien profond pour un résultat brillant.

Guineematin.com : après avoir changé le visage de la DPE, quelle stratégie comptez-vous mettre en place pour l’amélioration du taux de réussite aux différents examens à Kissidougou pour la session 2018 ?

Madame Bamba Condé : à ce niveau, nous avons pris suffisamment de dispositions par rapport à l’amélioration du taux de réussite aux différents examens. Tout d’abord, nous nous sommes intéressé sur le plan administratif, nous avons demandé la mise à jour et la tenue régulière de tous les documents administratifs dans toutes nos structures scolaires pour l’application des reformes engagées par le ministère de l’éducation pour atteindre nos objectifs. Et, sur le plan pédagogique aussi nous avons organisé les visites régulières dans les établissements pour voir si réellement l’encadrement est entrain de faire  son travail et si toute fois les cours se donnent effectivement dans les écoles. Nous avons également le suivi des groupes techniques par ce qu’on a constaté que les groupes  techniques sont des éléments  très forts à la base qui peuvent nous aider pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement. Ensuite, nous avons les préparatifs pour l’organisation des évaluations et  bientôt les évaluations du premier trimestre pour le primaire avant celles du premier semestre pour le secondaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here