Formation en technique de montage de projets : plus de 200 jeunes outillés

0
0

Dans a journée d’hier, dimanche 06 janvier 2018, plus de 200 étudiants venus de huit universités de Conakry ont bénéficié d’une formation en technique de montage de projet. La formation s’est tenue à l’université privée, Cheick Modibo Diarra de Sonfonia, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Cyril Aboli

Selon le formateur, monsieur Cyril Aboli, le projet vise à renforcer la capacité des étudiants aux techniques de montage de projets ; à identifier les partenaires dans le cadre du financement des projets ; mais également à protéger l’environnement à travers les conventions internationales appliquées aux cas des projets miniers. « Pour moi, c’est une façon de contribuer au renforcement des capacités des étudiants pour leur permettre de monter, eux-mêmes, les projets puisque l’Etat ne peut pas employer tout le monde. Donc, c’est une occasion pour moi de mettre mon savoir à la disposition des étudiants. Je leur ai dit que cette formation ne fera pas d’eux des experts ; mais, ils auront au moins quelques outils leur permettant de contribuer à toute idée de montage de projet », a-t-il dit.

Aux étudiants, Cyril Aboli a demandé de ne pas tout attendre de l’Etat. « L’Etat ne peut pas employer tout le monde, il faut aller vers la création d’entreprises et la création des projets. Je pense que c’est ce qui est fondamental et surtout aller vers la protection de notre environnement. Ces jeunes sont la cible potentielle pour que notre environnement soit protégé. C’est pourquoi, j’ai ajouté le module ‘’convention internationale appliquée aux projets’’ puisqu’aujourd’hui, il y a des bailleurs de fonds qui ne peuvent pas financer si vous n’êtes pas respectueux de la protection de l’environnement », a-t-il précisé.

Présent à la rencontre, le président du Bloc Libéral, Dr. Faya Millimono a rappelé les contrats signés par le président Alpha Condé avec la Chine sur un financement de projets en Guinée qui se chiffrent à 20 milliards de dollars. « On ne doit pas s’imaginer que cet argent va venir tomber en Guinée très facilement. Il faut que les Guinéens prouvent par leur compétence, par leur savoir-faire qu’ils savent monter des projets bancables. Sans projets bien ficelés et bancables, aucun sou ne prendra la destination de la Guinée. C’est pourquoi, il faut que vous soyez compétents et compétitifs », a-t-il dit aux étudiants.

Pour l’opposant, si la Guinée n’a pas des gens capables dans les structures techniques où s’élaborent les projets qui permettront l’arrivée effective de ces montants dans notre pays, cela voudra dire qu’on est en train de tromper le peuple parce que rien ne sera fait.

Abondant dans le même sens, le vice-recteur de l’université Cheick Modibo Diarra, monsieur Laye Dieng a rappelé que si la Guinée est le second pays pourvoyeur d’immigrants en Afrique noire, c’est inquiétant. « Le fond de ce problème est le manque de formation. Quand on est bien formé, on parvient toujours à trouver un emploi au lieu d’aller en aventure. L’un des problèmes que nous rencontrons de plus dans notre pays, c’est cette fameuse technique de montage de projets », a-t-il dit en substance.

A rappeler que la formation se tiendra en trois séances et spécifiquement les dimanches, tenant compte de la disponibilité des étudiants. Ainsi, après ce 7 janvier, Cyril Aboli donne rendez-vous aux étudiants désireux les 14 et 21 de ce mois à l’université Cheick Modibo Diarra de Sonfonia.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here